Festival international du théâtre de Bejaia : 7 pays étrangers attendus à la 12e édition

Date:

Sept compagnies théâtrales issues d’autant de pays animeront la 12e édition du Festival international du théâtre de Bejaia, prévu du 14 au 21 octobre, a annoncé mardi le Commissaire de la manifestation, le comédien dramaturge Slimane Benaïssa.

Les compagnies théâtrales de Cuba, pays qui sera, à l’occasion, mis à l’honneur, de la Syrie, d’Italie, de la Tunisie, de l’Egypte, du Congo et du Sénégal s’attacheront ainsi, une semaine durant, à présenter diverses œuvres dans leurs formes et leurs expériences esthétiques, mais qui portent toutes la résonance d’un même récit, celui de l’humain, a-t-il précisé, lors d’une conférence de presse.

Tous les spectacles s’y rapportant se dérouleront au Théâtre régional Abdelmalek-Bouguermouh, l’écrin du Festival, dans une animation « in », et ce, parallèlement à une manifestation « off », prévue à la Maison de la culture Taos-Amrouche et entièrement réservée à la production scénique nationale, notamment les pièces ayant fait l’objet d’une distinction professionnelle localement ou à l’étranger, selon le programme du Festival.

Dans ce dernier registre, il a été retenu six pièces dont « El Ounouane » (l’adresse) de Constantine, « Leflouka » (la Barque) de Skikda, « Naker lehsan » (l’Ingrat) de Koléa (Tipasa), « l’Enjeu » de Sétif, « Djadeb » de Boumerdès et « Tharguith » (le songe) de l’Université de Bejaia.

Outre ces deux espaces phares, les organisateurs ont également retenu des spectacles de one-man-show, dans les places publiques, dont la cité du 5 juillet, située en plein centre-ville, pas loin du siège de la wilaya et qui vient de faire l’objet d’une profonde requalification urbaine, avec le but évident de « mettre le théâtre dans ses diverses expressions à portée du grand public et des passionnés », notera Slimane Benaïssa, selon l’APS.

La programmation est riche, éclectique et diversifiée. Elle a été conçue dans une vue d’ensemble, qui comprend un colloque national académique à l’université, sur le théâtre de la résistance, particulièrement durant la guerre, des lectures de contes pour enfants, dont les animateurs vont se produire dans une myriade d’écoles, particulièrement dans les zones victimes d’incendies de forêts cet été, ainsi que des masters class au profit de jeunes comédiens, articulées autour de l’interprétation scénique.

Beaucoup de propositions et de centres d’intérêt artistiques sont en vue et qui promettent de faire de ce rendez-vous un grand moment d’émotion, de partage et de générosité.

L’événement arrive à point nommé, sachant que la wilaya de Bejaia a été frustrée au plan théâtral, quatre ans durant. Une période coïncidant avec la fermeture du Théâtre régional conséquemment à la crise sanitaire de la Covid-19 puis suite au séisme de mars 2021 qui en a ébranlé le bâtiment au point de pousser les organisateurs de ce Festival à délocaliser, en 2022, la 11e édition vers la ville d’Akbou.

La manifestation entend saisir cette occasion pour rendre hommage à deux figures de proue de la scène théâtrale nationale, en l’occurrence Mouhoub Latreche et Fatiha Soltane.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Festival du film méditerranéen : 70 nouveaux films en compétition

Soixante-dix nouveaux films de 18 pays méditerranéens produits entre...

La bibliothèque personnelle de Cheikh Abdelhamid Benbadis sera remise à Djamaâ El Djazaïr

La bibliothèque personnelle de Cheikh Abdelhamid Benbadis, leader du...

Décès de l’écrivain et critique littéraire algérien Brahim Sahraoui

L'universitaire, écrivain et traducteur algérien Brahim Sahraoui, auteur de...

Conseil de la nation : adoption du texte de loi relatif à l’industrie cinématographique

Les membres du Conseil de la nation ont adopté,...