Alger : le festival international de la bande dessinée ouvre ses portes aux public

Date:

Le Festival international de la bande dessinée d’Algérie (FIBDA) a ouvert ses portes jeudi à l’Office Riadh El Feth, à Alger devant les jeunes et passionnés de la bande dessinée venus découvrir les nouveautés de cette 15e édition, qui se poursuit jusqu’au 8 octobre avec la participation d’auteurs et de créateurs de 10 pays.

Dès les premières heures, le public de la bande dessinée, composé de jeunes et de créateurs algériens, a commencé à affluer sur le site du festival. Une série d’éditeurs algériens et de professionnels du neuvième art y présentent des expériences de narration dessinée, qui transmettent différentes histoires locales et mondiales célèbres.

Les différents stands du festival présentent des publications littéraires et artistiques dans le domaine de la bande dessinée d’éditeurs algériens, tels que les publications de la Casbah, l’Agence nationale de publication et de publicité (Anep) et « Daliman », en présence de la revue spécialisée « Ghomaida », ainsi que d’autres espaces interactifs tels que l’espace de jeux vidéo et l’atelier de dessin numérique rapide.

La première des conférences du programme littéraire et d’animation accompagnant l’exposition a également été présentée, portant sur la bande dessinée en langue amazighe à travers l’expérience de Kamal Ben Taha, auteur de bandes dessinées sur le patrimoine et la culture algériens en langue amazighe. Il cherche à travers elles à consigner la culture populaire transmise oralement et à la transmettre à l’écrit ou au dessin.

Dans le stand des Etats-Unis, un atelier sur les techniques de dessin de bande dessinée américaine a débuté en présence de trois noms bien connus dans le domaine : l’artiste Alétha Martinez, dessinatrice du super-héros « Black Panther », et ses compatriotes Shawn Martinbrough et Sara Gomez Wooley.

Le 15e Fibda a été inauguré mercredi par la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji.

Placée sous le slogan « L’édition des jeunes », le 15e Fibda accueille plus de 80 auteurs et éditeurs de plusieurs pays avec à l’honneur, le personnage iconique et historique du conte algérien « M’quidech ».

La manifestation est ouverte tous les jours au public avec un accès payant fixé à 400 DA pour les adultes et à 200 DA pour les enfants. 

APS

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Le Musée de géologie de Béjaia, un temple de la science et du tourisme

Le Musée de géologie de Béjaia, unique en Algérie,...

Ouverture du 13e Festival international de musique symphonique

Le Festival culturel international de musique symphonique (FCIMS), s'est...