Tindouf : réception en octobre de deux postes frontaliers algéro-mauritaniens

Date:

Les deux postes frontaliers terrestres algéro-mauritaniens seront réceptionnés courant octobre, a annoncé ce samedi le wali de Tindouf, Mustapha Dahou, cité par l’APS.

Intervenant en marge d’une visite d’inspection au niveau du Pk-75, ligne frontalière reliant Tindouf (Algérie) à la Mauritanie, le wali Mustapha Dahou a souligné que « le mois d’octobre est fixé comme date butoir pour la livraison du projet de réalisation des deux postes frontaliers terrestres fixes ».

Les travaux de réalisation du poste algérien ont atteint un taux d’avancement de 98% contre un point d’écart (97%) pour l’ouvrage du côté mauritanien, selon les explications fournies à la délégation composée également des membres de l’exécutif de la wilaya de Tindouf.

Mettant à profit cette sortie, le chef de l’exécutif de la wilaya a, pour ce faire, instruit les responsables de livrer le projet dans les délais impartis comme convenu avec l’entreprise nationale des travaux publics réalisatrice du projet, et de respecter les délais d’équipement de cet ouvrage, clé des échanges commerciaux avec les pays voisins et la promotion des exportations.

Les délais de réalisation du projet ont été fixés initialement par les pouvoirs publics à 24 mois, avant d’être revus à la baisse à 12 mois seulement eu égard à l’importance que revêt de pareilles installations, a indiqué le wali de Tindouf.

M. Dahou qui a appelé à apporter dans les plus brefs délais la réalisation des dernières retouches a mis l’accent sur la nécessaire réalisation d’un nouveau forage pour renforcer celui existant à couvrir les besoins en eau des structures existantes.

D’un montant d’investissement de plus de 34 millions DA, le poste frontalier terrestre algéro-mauritanien est appelé à renforcer la qualité des relations de coopération bilatérales dans divers créneaux, conformément à la stratégie de l’Etat portant adoption d’une nouvelle politique économique appuyée sur l’encouragement des exportations et la commercialisation du produit national.

Constituant une portière des échanges commerciaux avec les pays de l’Afrique de l’Ouest, ce projet devrait également dynamiser ses divers passages, des personnes notamment, intensifier les échanges commerciaux entre les deux pays, le raffermissement des relations socioculturelles entre les deux pays.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Port d’Oran : réception d’aides destinées au peuple sahraoui

Des aides sous diverses natures offertes par des associations...

Congrès de la FNTPGC : l’Algérie avance à pas sûr vers une économie diversifiée

Le représentant du ministre de l’Energie et des Mines,...

Alger : réouverture du tronçon de la rocade nord d’Alger-Dar el Beida

Le Groupe Cosider a annoncé, jeudi, dans un communiqué,...

Chlef : une personne mortellement percutée par un train

Un cinquantenaire a été mortellement percuté, mardi soir, par...