Cinq jours après des inondations dévastatrices en Libye, l’espoir de retrouver des survivants reste de mise

Date:

Le bilan des inondations dévastatrices provoquées par la tempête Daniel est monté à plus de 5.000 morts, à l’est de la Libye, où cinq jours après cette catastrophe naturelle, l’espoir de retrouver d’éventuels survivants reste de mise, tandis que l’aide internationale s’intensifie.     

« L’espoir est là. L’espoir est toujours présent de trouver des gens en vie », a déclaré vendredi Tamer Ramadan, de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, qui participait à un point de presse à Genève, en direct du Caire par visioconférence.

De son côté, le responsable de l’ONU pour les situations d’urgence, Martin Griffiths, qui a également participé à ce point de presse, a estimé qu’on ne connaissait « toujours pas l’étendue » exacte de la catastrophe humanitaire qui frappe l’est de la Libye, relevant que « le niveau des besoins, le nombre de morts, sont encore inconnus ».

Par ailleurs, les équipes de la Protection civile algérienne, composée de 113 agents, tous grades et spécialités confondus se trouvant dans la ville dévastée de Derna, ont réussi, jeudi, à retirer 5 corps sans vie (trois hommes et deux femmes) des décombres, dans le cadre de leur mission de solidarité avec le peuple libyen.

Le chargé de communication de la Direction générale de la Protection civile, Nassim Bernaoui, a déclaré à l’APS que « les conditions sont catastrophiques dans la ville, à cause des dégâts entraînés par la tempête Daniel », ajoutant que « l’équipe de secours algérienne dispose de tous les moyens nécessaires pour mener des opérations de recherche, que ce soit sous les décombres ou dans les eaux stagnantes et la boue ».

Concernant les aides internationales, plusieurs camions chargés notamment de produits alimentaires sont parvenus à entrer dans la ville où les aides vont directement à des centres de collecte, avant d’être distribuées aux habitants.

L’accès à la zone sinistrée reste toutefois très difficile après la destruction de routes et de ponts, ainsi que les dommages causés aux lignes électriques et téléphoniques coupées dans de vastes zones, où au moins 30.000 personnes se sont retrouvées sans abri.

L’Algérie avait décidé, sur instruction du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, l’envoi en urgence d’importantes aides humanitaires, constituées de produits alimentaires, de matériel médical, de vêtements et de tentes via un pont aérien de huit avions relevant des Forces aériennes de l’Armée nationale populaire (ANP).   

Appel de secours urgent pour une aide de 71,4 millions de dollars

L’ONU a annoncé, jeudi, l’attribution d’une aide d’urgence d’une valeur de 10 millions de dollars pour soutenir ses efforts de secours en Libye.

Lors d’une conférence de presse, Martin Griffiths a déclaré que « la mission est désormais de prévenir la propagation des maladies », appelant toutes les parties, de par le monde, à fournir davantage d’aides et de dons pour soutenir les efforts de secours et de recherche des disparus.

Les Nations unies avaient lancé un appel de secours urgent pour fournir une aide d’une valeur de 71,4 millions de dollars aux milliers de personnes touchées par les inondations en Libye.

De son côté, le chef du gouvernement d’union nationale libyen, Abdelhamid Al-Dbeibah, a ordonné, mercredi, l’ouverture d’une « enquête urgente » sur les causes de l’effondrement des barrages de Derna, l’une des principales causes du bilan alarmant.

Al-Dbeibah a déclaré via son compte X (anciennement Twitter) qu’il avait demandé au procureur général d’ouvrir « une enquête urgente » sur les circonstances de l’effondrement des barrages de Derna et a ordonné aux agences compétentes de « coopérer pleinement dans cette affaire ».

Le déferlement d’eau dans la nuit de dimanche à lundi à Derna a rompu deux barrages en amont, provoquant une crue éclair de l’ampleur d’un tsunami.           

Les dégâts sont énormes dans cette ville côtière de 100.000 habitants où des pâtés de maisons entiers, des voitures et un nombre incalculable de personnes ont été emportés dans la mer Méditerranée.

La tempête Daniel, qui a provoqué les inondations, a pris de l’ampleur au cours d’un été exceptionnellement chaud et s’était abattue sur la Turquie, la Bulgarie et la Grèce, avant d’atteindre la Libye dimanche.

Le bilan des inondations dévastatrices s’est alourdi pour passer à 5.500 morts et 7.000 blessés, selon les services d’urgence basés à Tripoli.

Les responsables du bureau de l’ONU des migrants en Libye ont déclaré qu’environ 10.000 personnes sont portées disparues, tandis que la tempête a également fait déplacer 30.000 autres.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Agressions sionistes contre Ghaza : 37.337 martyrs

L'agression génocidaire sioniste contre la bande de Ghaza a...

Guterres exprime sa solidarité avec les musulmans qui ne pourront pas célébrer l’Aïd El Adha avec leurs proches

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a...

Plus de 9.300 Palestiniens détenus dans les prisons de l’occupant sioniste

L'occupant sioniste continue de détenir plus de 9.300 Palestiniens...

Amar Bendjama : Le principe de tolérance, mis à rude épreuve par les colonisateurs

Le représentant permanent de l’Algérie à l’ONU, l’Ambassadeur Amar...