Le groupe Raïna Raï célèbre à Alger les 40 ans de « Ya zina »

Date:

Le groupe mythique de musique, Raïna Raï a célébré, jeudi à Alger, le 40e anniversaire de la sortie de « Ya zina », chanson d’anthologie et titre phare de l’album éponyme qui a connu un franc succès.

Le nombreux public présent à l’hémicycle du Théâtre de verdure El Hadi-Flici à Alger, a réservé un accueil triomphal aux éléments du groupe Raïna Raï, qui a marqué son retour sur scène à travers une prestation de haute facture durant laquelle il a brillamment interprété une quinzaine de pièces essentiellement de son album-référence.

L’orchestre qui a porté durant cette soirée euphorique, le nom de ce groupe mythique qui a donné une impulsion qualitative à la chanson Rai, était composé de Lotfi Attar à la guitare solo, Cheikh Dendane au saxophone, El Hachemi Djellouli à la batterie et au chant, Samir Merabet au clavier, Ahmed Souafi à l’accompagnement et au chant, Nabil Belhadj Ourradi à la basse et Abdeldjellil Selahdjia à la percussion.

Le groupe de Sidi Bel Abbès a été soutenu par une trentaine d’éléments du Chœur de l’Etablissement Arts et Culture, organisateur de ce concert-anniversaire, répartie dans une polyphonie à quatre pupitres hautement esthétiques, dirigée d’une main de maitre par le maestro Zohir Mazari.

Durant près de deux heures de temps, le groupe Raïna Raï a galvanisé le public, descendu sur la piste pour danser sur entre autres titres, « Til tayla », « Khalti fatima », « Ma galouli aâlik ya zerga », « Goumari », « Hakda, hakda », « Zabana », « Ana ma âandi z’har », « Lalla Fatima », « Hé mamma may hé »,

« Oh yé Moulana », « Bellah ya lemdina », « Mimouna » et le plus attendu de tous « Ya Zina ».

Dans une atmosphère festive, le public a cédé au déhanchement dès la première chanson, reprenant tous les refrains avec l’ensemble de la formation, représenté par le célèbre Lotfi Attar à la guitare, dont l’habilité du doigté n’a pris aucune ride et qui a fait part, au nom de tous ses amis musiciens, de ses « remerciements et son bonheur de retrouver le public d’Alger ».

Le concert s’est déroulé sous un éclairage vif de grands soirs, soumis aux nuances multicolores des filtres de gélatines et les ambiances lumineuses et décoratives créées par les différentes projections sur grands écrans, d’ornements en images et en vidéos, ainsi que le son lourd des instruments soumis aux bons soins d’une équipe de techniciens professionnels.

Avec une technique singulière de jeu, Lotfi Attar atteint « la pureté référentielle » des sonorités d’une « Fender Stratocaster », qu’il soumet intelligemment à l’ »effet de la distorsion », ce qui lui vaut incontestablement le titre de « seul et unique garant de l’identité sonore, de Raïna Raï, ce label que tout le monde reconnait aux premières notes de guitare », de l’avis d’un spectateur.

Le public qui a savouré tous les moments du concert a longtemps applaudi le groupe Raïna Raï, qui a choisi de clore cette belle soirée en reprenant encore la chanson tube, « Ya Zina ».

Auparavant et en première partie, le nombreux public a eu droit à une prestation de qualité, rendue par le duo « WN Music », animé par le jeune « Wengy » ou « Abdou Legnawi » à la guitare, à qui les connaisseurs en musique avaient prédit une bel avenir, et sa femme Neyla, une chanteuse dotée d’une voix suave à la tessiture large.

Très applaudi par l’assistance, le jeune couple d’artistes, établi à Paris, a rendu durant une trentaine de minutes, deux de ses titres, « Je suis là », au genre, chaâbi-cubain et « Partir loin », une sorte de funky-rai, mêlé à la cadence dansante du berouali.

Le duo, « WN Music » compte déjà à son actif trois clips, « Rimiti », « Like Me » et « On ira », avant de sortir, « En compagnie », intitulé d’un « Mini album EP » (Extended Play : enregistrement plus long qu’un single et plus court qu’un album), et un « Mixtape » de huit titres, en cours d’enregistrement.

APS

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Deuxième Forum du livre : une quinzaine d’inventeurs et de créateurs algériens distingués

Une quinzaine de chercheurs, inventeurs et créateurs algériens, qui,...

Festival de musique symphonique : la Syrie et la Russie animent la soirée de clôture

Le 13e Festival culturel international de musique symphonique (FCIMS)...

« Zawaya », une plateforme électronique dédiée aux productions cinématographiques et télévisuelles

Une nouvelle plateforme électronique consacrée aux productions cinématographiques et...

Le Musée de géologie de Béjaia, un temple de la science et du tourisme

Le Musée de géologie de Béjaia, unique en Algérie,...