La liquidité bancaire sous le seuil de 1000 milliards de DA
Banque centrale

La valeur des réserves de change algériennes a dépassé les 60 milliards de dollars, a fait savoir, ce lundi à Alger, le gouverneur de la Banque d’Algérie (BA), Salah Eddine Taleb.

Dans une allocution à l’ouverture des travaux de la conférence sur les défis futurs des banques centrales, organisée à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire de la création de la BA, M. Taleb a précisé que « les réserves de change dépassent actuellement 60 milliards USD, soit près d’un an et demi d’importations de biens et de services ».

Le gouverneur de la BA a affirmé que le système bancaire algérien a montré une « grande flexibilité » en dépit d’une conjoncture internationale difficile, marquée particulièrement par la pandémie Covid-19 et la crise pétrolière de 2014.

L’année 2022 a constitué un « nouveau défi » en matière de maîtrise de l’inflation en tant que phénomène mondial, la Banque centrale s’étant concentrée sur l’adoption d’une politique monétaire « pragmatique », notamment le taux de change, comme mécanisme pour atténuer l’inflation importée et préserver le pouvoir d’achat du citoyen à la lumière du premier excédent de la balance des paiements depuis 2014.