Projet d’amendement de la loi relative à la lutte contre le blanchiment d’argent: satisfecit des députés

Date:

Les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) ont salué, mercredi à Alger, les dispositions énoncées dans le texte modifiant la loi relative à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, plaidant pour la numérisation des transactions financières et la lutte contre le marché parallèle de la devise en vue de la protection de l’économie nationale.

Intervenant lors de la session sur le débat autour du projet de loi modifiant et complétant la loi 05-01 relative à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, les députés de l’APN ont insisté sur l’importance de ce texte qui vise à protéger l’économie nationale et préserver la sécurité et la stabilité nationales, particulièrement à la lumière des défis régionaux et internationaux.

Le député Hattab Noureddine (MSP) a expliqué, dans ce sillage, que ce projet « important », a-t-il dit, exigeait un accompagnement à travers une série de procédures, dont la numérisation des transactions financières dans les différents domaines pour une meilleure traçabilité des transferts financiers.

Pour sa part, le député Bedoui Tamim (Mouvement El-Bina) a appelé, dans ce sens, à la numérisation du secteur des impôts et des établissements financiers, suggérant la création d’un système informatique national pour maitriser les transactions financières, outre l’impératif d’éliminer le marché parallèle.

Le même intervenant a également plaidé pour la divulgation de l’identité des personnes arrêtés via les différents médias, lesquels sont impliquées dans des affaires de blanchiment d’argent, et ce, dans le but de mettre en lumière l’effort consenti dans le cadre de la lutte contre ce type de crime qui constitue « une menace » pour l’économique nationale.

De son côté, le député Saddik Bakhouche (FLN) a exprimé sa satisfaction quant à la teneur de ce texte qui s’inscrit dans le cadre de la préservation de la sécurité et la stabilité nationales, appelant au renforcement de la position de l’Algérie refusant les opérations de blanchiment d’argent, et ce, à travers l’adhésion à plusieurs conventions internationales et régionales.

Pour sa part, le député Adel Mitah, du même parti, a appelé à l’éradication « en urgence » du marché noir des devises et au renforcement de la généralisation d’accès aux services financiers à tous les membres de la société sans exclusion, ce qui permettra selon le député d’éviter le recours aux transactions financières illégales et de développer les banques ».

De son côté, le député du RND, Darradji Nada a plaidé pour la révision du code des marchés publics, saluant  la teneur du projet de loi objet du débat car il tend au premier lieu à protéger l’économie nationale et la préservation de la sécurité et la stabilité des citoyens.

Le député, Hicham Bouchmal (Indépendants) a valorisé la teneur du texte qui appuie l’approche globale adoptée par l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme, notamment en ce qui concerne le tarissement des ressources de financement, et au vu du développement que connait la technologie de transfert des fonds.

Cette séance de débat, présidée par Brahim Boughali, président de l’APN sera suivie de l’intervention du ministre de la Justice, garde des Sceaux, Abderrachid Tabi consacrée à la réponse à plus de 100 interventions des députés.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Sommet du GECF : Déclaration d’Alger (Texte intégral)

Le 7e Sommet des chefs d'Etat et de Gouvernement...

Automobiles : début samedi de l’acquittement des vignettes pour 2024

La Direction générale des impôts (DGI) a annoncé que...

Mise en échec de tentatives d’introduction de plus de 5 quintaux de kif via les frontières avec le Maroc

Des tentatives d'introduction de plus de 5 quintaux de...

Le Conseil de sécurité tient à la demande de l’Algérie une séance publique sur la sécurité alimentaire à Ghaza

Le Conseil de sécurité tiendra mardi soir, à la...