El Watan

Les travailleurs de l’un des plus anciens Quotidiens francophones Algérien sont en grève à partir de ce mardi 12 juillet 2022.

« Les travailleurs de la SPA El Watan sont sans salaires depuis près de 5 mois. Cinq longs mois durant lesquels ils ont choisi de continuer à travailler et permettre la parution quotidienne du journal », indique à ce sujet un communiqué de ce journal qui souligne que les employés d’El Watan  ont accepté de céder sur leur droit le plus élémentaire, celui de la rémunération, afin de donner le temps à la Direction de trouver une issue aux problèmes financiers que traverse l’entreprise.

« Entre-temps, ils ont veillé, au prix d’immenses sacrifices, à maintenir un climat social serein au sein de la société. Ne voyant rien venir et devant l’impossibilité de continuer à porter seuls le fardeau, les salariés d’El Watan, réunis dans le cadre du syndicat de l’entreprise, se voient dans l’obligation de réagir conformément à la loi et selon ce que leur impose le bon sens », ajoute la même source qui explique qu’après de longs débats, ils ont décidé d’observer une grève cyclique à compter d’aujourd’hui pour interpeller la Direction de la SPA El Watan sur la situation intenable qu’ils subissent. Cette décision s’impose d’autant qu’aucun plan de règlement de la crise n’a été soumis au partenaire social. 

« Les salariés de la SPA El Watan constatent avec regret qu’en plus de son incapacité  à trouver une issue à la crise, la Direction ne propose aucun dialogue sérieux au partenaire social » ajoute encore le communiqué qui conclu en faisant savoir que les salariés de la SPA El Watan estiment avoir prouvé leur engagement à pérenniser l’entreprise et c’est en toute responsabilité qu’ils recourent aujourd’hui à la protestation pour faire valoir leurs droits légitimes.