Les principales décisions du Conseil des ministres

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, a présidé, une réunion du Conseil des ministres, consacrée à l’examen et à l’adoption de projets de loi, ainsi qu’à des exposés relatifs à plusieurs secteurs, dont l’étude, la discussion et l’approbation du projet de loi organique relative aux associations et la loi complémentaire projet de loi de finances 2022. De même, de nombreux exposés liés aux énergies renouvelables, à l’Education nationale et aux préparatifs de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance ont été présentés.

Après avoir écouté une présentation du Premier ministre sur l’activité du gouvernement au cours des deux dernières semaines, le président a donné les directives et ordres suivants :

-Donner une grande importance à la loi régulatrice de la scène associative, afin d’approfondir le processus démocratique, ce qui nécessite d’enrichir et de revoir le projet de loi, d’une manière qui nécessite d’éviter les mauvaises expériences dont l’Algérie a été témoin ;

-La nécessité de clarifier et les modalités et les conditions de constitution des associations, de manière à ne laisser aucune place à des interprétations et lectures différentes, dans le contenu de la loi ;

-À propos d’un projet de loi sur les militaires de réserve, le président a donné son assentiment au contenu du projet de loi présenté par le ministère de la Défense nationale, pour sa vision prospective, qui œuvre à protéger les intérêts supérieurs du pays, avec la possibilité de recourir aux  soldats de réserve, et de les utiliser, dans tous les circonstances, et dans le cadre d’une cohésion nationale qui passe par la Défense et la protection de chaque parcelle du territoire national ;

– À propos de la loi de finances complémentaire 2022, repenser le contenu de la loi, selon une vision réaliste et rationnelle, qui préserve les grands équilibres financiers de l’État, et prend en ligne de compte de combler le manque de ressources;

– La loi de finances complémentaire 2022 n’inclut aucune nouvelle taxe, et n’affecte en rien la structure des prix actuellement approuvée, afin de préserver le pouvoir d’achat et les acquis sociaux approuvés par l’État, au profit des citoyens.

-Les personnes à revenu faible et moyen ne devraient pas être le groupe social qui paie le plus d’impôts.

-Concernant les énergies renouvelables, le Président a souligné que l’Algérie, forte de ses qualifications et capacités naturelles et financières, travaille à diversifier ses sources d’énergie, notamment propres, ce qui ouvre la voie aux institutions émergentes pour percer dans ce domaine, par le biais de la sous-traitance, dans diverses disciplines.

-À propos des préparatifs des célébrations du 60e anniversaire de l’indépendance, le Président a recommandé que la mémoire reçoive la place qui lui revient dans ses dimensions nationales, en lançant des concours nationale dans les milieux éducatifs, pour consolider l’esprit national de manière pédagogique, en coordination entre les ministères des Moudjahidines, de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur, Formation et culture.

-Concernant la révision des programmes éducatifs et des manuels scolaires, il a été décidé de revoir la loi sur l’enseignant, en application de ses obligations, dans le cadre de la réforme du système éducatif.

Le Président a ordonné le lancement immédiat d’une large consultation auprès des acteurs du secteur de l’éducation, pour dégager une vision unifiée sur le phénomène du poids du portefeuille scolaire, et l’adopter directement.

Enfin, le Conseil des ministres a approuvé l’ajout de deux nouveaux vols vers l’Etat du Qatar, au sein des vols d’Algérie Airlines, pour devenir trois vols, au lieu d’un vol par semaine.

À l’issue de la réunion, les décisions individuelles relatives à la nomination et à la cessation des fonctions des hauts fonctionnaires du pays ont été approuvées.