Quatre éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) qui ont également déjoué des tentatives d’introduction de plus de sept (7) quintaux de kif traité à travers les frontières avec le Maroc, durant la période du 8 au 14 juin, indique un bilan opérationnel rendu public ce mercredi par le ministère de la Défense nationale (MDN).

Dans la dynamique des efforts soutenus de la lutte antiterroriste et contre la criminalité organisée multiforme, des unités et des détachements de l’ANP ont exécuté, durant la période du 08 au 14 juin 2022, plusieurs opérations ayant abouti à des résultats de qualité qui reflètent le haut professionnalisme, la vigilance et la disponibilité permanente de nos Forces armées à travers tout le territoire national », précise la même source, relevant que dans le cadre de la lutte antiterroriste, « des détachements de l’ANP ont arrêté quatre (04) éléments de soutien aux groupes terroristes dans des opérations distinctes à travers le territoire national ».

« Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et en continuité des efforts intenses visant à contrecarrer le fléau du narcotrafic dans notre pays, des détachements combinés de l’ANP ont arrêté, en coordination avec les différents services de sécurité au niveau des territoires des 2ème et 3ème Régions militaires (RM), 06 narcotrafiquants et ont déjoué des tentatives d’introduction de grandes quantités de drogues à travers les frontières avec le Maroc, s’élevant à 07 quintaux et 19 kilogrammes de kif traité », indique le communiqué, ajoutant que « 19 autres narcotrafiquants ont été arrêtés en leur possession 05 kilogrammes de la même substance et 48352 comprimés psychotropes, lors de diverses opérations exécutées à travers les autres Régions militaires ».

Par ailleurs, des détachements de l’ANP « ont intercepté, à Tamanrasset, Bordj Badji Mokhtar, In Guezzam et Djanet, 156 individus et saisi 17 véhicules, 38 groupes électrogènes, 21 marteaux-piqueurs, 30 tonnes de mélange d’or brut et de pierres, des outils de détonation et des équipements utilisés dans des opérations d’orpaillage illicite », ajoute le communiqué, relevant que « 21 autres individus ont été appréhendés et 19 fusils de chasse, 03 pistolets automatiques, 31065 paquets de tabacs, 28 tonnes de denrées alimentaires destinées à la contrebande, ont été saisis à Ouargla, El-Oued, M’sila, Biskra et Ghardaïa ».

En outre, « les Garde-frontières ont déjoué, en coordination avec les services de la Gendarmerie nationale, des tentatives de contrebande d’immenses quantités de carburants s’élevant à 75409 litres à Tamanrasset, Bordj Badji Mokhtar, Tébessa, El-Tarf et Souk Ahras », selon la même source, précisant que dans un autre contexte,  « les Garde-côtes ont déjoué, au niveau de nos côtes nationales, des tentatives d’émigration clandestine et ont procédé au sauvetage de (84) individus à bord d’embarcations de construction artisanale, alors que 152 immigrants clandestins de différentes nationalités ont été arrêtés à travers le territoire national ».