Coup de tonnerre au Palais Royal : l’UE ne reconnait pas le droit du Maroc sur les territoires occupés !

Dans une nouvelle fake news publiée par le très « makhzénien » « 360.ma », l’auteur de l’article  affirme que la Commission économique et sociale des Nations unies pour l’Asie occidentale (CESAO) a asséné un coup dur à l’Algérie en adoptant la carte complète du Maroc lors des travaux du forum arabe pour le développement durable qui s’est tenu, dernièrement, à Beyrouth ».

Comme il fallait répondre du tac au tac aux allégations non stop des Marocains, dans cette guerre médiatique de « haute intensité », il y a lieu de rectifier cette fantaisie toute marocaine par ceci :

1- L’organisation qu’ils mentionnent relève du système des Nations unies et la rencontre qui s’est déroulée, sous son égide, est conduite selon les règles, procédures et normes des Nations unies et, par conséquent, tous document ou cartes non conformes à la légalité internationale sont, ipso-facto, nuls et non avenus ;

2- A aucun moment cette conférence n’a, et ce n’est certainement pas dans son mandat, adopté ou entériné une quelconque pseudo carte du Maroc, avec des frontières qui relèvent des fantasmes du Makhzen ;

3- la question du Sahara Occidental est une question de décolonisation et de droit international reconnus par les Nations unies et l’Union Africaine ;

4- la pseudo-carte « intégrant le Sahara marocain » est un « gribouillage » qui ne peut être affichée impunément qu’au Maroc, pas ailleurs. Donc acte.