Sahara Occidental : La Maison Blanche efface les traces de Trump

Le président américain a annoncé ce mardi que les Etats-Unis n’achèteraient plus de pétrole et de gaz à la Russie.

Cet embargo, tant redouté par les industriels, notamment en Europe, concerne le brut, les produits pétroliers raffinés, le gaz naturel liquéfié et même charbon.

« Il y aura aussi un coût ici aux États-Unis, a prévenu le président américain. J’ai dit que je serais d’accord avec le peuple américain depuis le début, et quand j’en ai parlé pour la première fois, j’ai dit que défendre la liberté allait coûter, cela va nous coûter aussi aux États-Unis. Les républicains et les démocrates comprennent cela de la même manière. Les républicains et les démocrates sont clairs sur le fait que nous devons le faire. »

Le prix du pétrole qui a dépassé hier les 140 dollars risque d’exploser les prochaines heures du fait d’un manque sur le marché international de l’or noir mais aussi du gaz naturel indispensables pour faire marcher la machine industrielle mondiale.