Un guichet unique pour faciliter les investissements étrangers

Le Président de la République, Chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune a présidé, hier, une réunion du Conseil des ministres consacrée à l’examen du projet de loi portant découpage judiciaire et à des exposés relatifs à plusieurs secteurs, a indiqué, samedi, un communiqué de la Présidence de la République.

   Parmi les décisions prises lors de ce Conseil, celle d’augmenter les prix d’achat du blé tendre et dur aux agriculteurs, pour les inciter à doubler leur production afin d’atteindre la sécurité alimentaire.

Au volet économique toujours, le médiateur de la République a fait une présentation sur l’état des projets d’investissement en cours. De ce fait, il a été décidé la levée des obstacles pour 679 projets d’investissement sur un total de 877 projets. Ces projets d’investissement ont obtenu des licences d’exploitation et sont dans la phase de production. Le président de la République a ordonné en outre, la conduite d’une nouvelle expertise pour le projet du port de Djen Djen avant de d’entreprendre quoi que ce soit sur le sujet.

Le communiqué qui a sanctionné les débats de ce Conseil, précise que les projets suspendus en raison d’obstacles administratifs, dont les restrictions, ont été levés.

Un point important a été débattu : le droit syndical. Aussi le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné que soit entamé un large débat sur les propositions d’exercice du droit syndical en conformité avec la Constitution, les lois de la République et les lois internationales en vigueur, sachant que le travail syndical est l’un des piliers de la démocratie, tel qu’il est inscrit dans la Constitution.

Le Président a souligné le nécessaire retour aux fondamentaux de l’activité syndical, dont la défense des droits des travailleurs, la promotion du travail et du climat de travail, de même que l’abolition  des pratiques politiciennes, et le lien organique entre syndicats et partis.