Coupe arabe de football: L'Algérie championne

C’est historique, l’Algérie est sacrée championne arabe de football. Les Verts sont entrés au panthéon des vainqueurs de la compétition, organisée pour la première fois sous l’égide de la Fédération internationale de football (FIFA), après avoir pris le meilleur sur la Tunisie (2-0) lors d’une finale palpitante disputée ce samedi au stade El Beyt de Doha (Qatar).

Annoncée comme une finale passionnante, inédite de surcroit, ce derby Maghrébin a tenu ses promesses durant toute la partie, même si aucun des deux protagonistes n’a réussi à prendre l’avantage durant les 90 minutes.

En effet, il aura fallu attendre la première partie des prolongations pour voir le Onze national prendre l’avantage. Le premier héros de cette belle empoignade a pour nom Amir Sayoud. Incorporé à la 66e minute, en lieu et place de Meziani, l’ancien belouizdadi a su attendre le moment opportun pour déclencher une frappe imparable à la 99e minute, permettant ainsi aux Fennecs de débloquer la situation.

Dans les ultimes secondes des prolongations, et alors que les Aigles de Carthage jetaient leurs dernières forces dans la bataille sur le dernier corner, les Guerriers du désert ont récupéré le ballon pour ensuite le transmettre à Brahimi qui n’avait plus qu’à réaliser un dernier sprint afin d’aller planter le second but de l’Algérie et ainsi sceller définitivement le sort de cette finale.

Auteur d’un parcours sans faute depuis l’entame de cette 10e édition de la Coupe arabe, les protégés de Madjid Bougherra ont cru en leurs possibilités et qualités pour arriver jusqu’en finale et soulever le trophée.

Le Qatar gagne la petite finale

Hôte de cette 10e édition de la Coupe arabe, le Qatar a terminé sur la 3e marche du podium. Al Annabi a battu l’Egypte, aux tirs au but (6-5), lors de la petite finale jouée plus tôt dans l’après-midi au stade 974.

C’est la seconde fois que le Qatar figure sur le podium de cette Coupe, après sa deuxième place glanée en 1998 lors de la 8e édition.