Reprise du métro d’Alger jeudi prochain

Date:

Le ministre des Transports, Aissa Bekkaï, a annoncé, ce mardi, l’augmentation du nombre des rames du Métro d’Alger dont la reprise du trafic est prévue jeudi prochain, et ce, en vue de la prévention contre la covid-19.

Cette mesure a été prise afin de réduire la pression sur ce mode de transport et endiguer ainsi la propagation de covid-19, a déclaré M. Bekkai, lors d’une visite d’inspection des travaux d’extension du Métro d’Alger.

Le ministre a donné, des instructions « fermes » afin d’imposer le respect du protocole sanitaire dans les lignes du Métro d’Alger. L’augmentation du nombre des rames permettra la réduction du temps de parcours et la durée des trajets et des voyages.

Le ministère des Transports avait annoncé la reprise du trafic du Métro d’Alger jeudi 7 octobre à partir de 6h00, et ce, après plus de 18 mois d’arrêt en raison de la pandémie de covid-19. Ce plan intervient à l’occasion de la rentrée sociale, a affirmé M. Bekkai, soulignant que cela permettra de « fluidifer le trafic routier à Alger ».

L’extension vers l’aéroport Houari Boumediene prévue au premier trimestre 2026 

Le projet d’extension du Métro d’Alger de la station d’El Harrach-centre vers l’aéroport d’Alger Houari Boumediene sur une longueur de 9,5km, devra être réceptionné au premier trimestre 2026 et sera réalisé en deux phases, a affirmé le directeur général l’Entreprise du métro d’Alger (EMA), Ali Arezki.

Selon le DG, le taux d’avancement des travaux relatifs au génie civil a atteint plus de 70%. Concernant le système intégral qui englobe tous les équipements nécessaires pour la mise en marche du métro, notamment le matériel électrique, les systèmes d’aération et de billetterie et les escaliers mécaniques, il devra être réalisé, intégralement et pour la première fois, par l’entreprise publique « COSIDER » et des compétences algériennes.

Ainsi, l’Algérie sera en mesure de renoncer « graduellement » à l’accompagnement étranger pour la réalisation de ce système intégral, a-t-il dit.

Lors de cette visite d’inspection, il a été procédé à l’ouverture du tunnel reliant les stations d’El Harrach et de Bab Ezzouar (quartier d’affaires). Le ministre des Transports a salué, à cet effet, la réalisation de ce projet « avec une main-d’œuvre algérienne hautement qualifiée » (COSIDER), relevant l’appui financier et technique fourni par son secteur à ces projets qui permettent de réduire la congestion routière à Alger.

Insistant sur l’impératif respect des délais de réalisation, M. Bekkai a appelé à œuvrer sans relâche afin d’éviter les retombées des retards accusés dans les projets sur le citoyen et le Trésor public.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Alger : réouverture du tronçon de la rocade nord d’Alger-Dar el Beida

Le Groupe Cosider a annoncé, jeudi, dans un communiqué,...

FLN, RND, El Bina et Front El Moustakbal forment une alliance politique

Le parti du Front de libération nationale (FLN), le...

Projet de loi sur assurances, saison estivale, fibre optique : les instructions du président Tebboune

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a présidé,...

Chlef : une personne mortellement percutée par un train

Un cinquantenaire a été mortellement percuté, mardi soir, par...