Le journal espagnol El Confidencial a révélé que des soldats marocains sont arrivés la semaine dernière à la nage sur les plages de Ceuta, en Espagne, pour demander l’asile politique, en y glissant aussi un commentaire pertinent, que « ceux qui ont la responsabilité d’empêcher l’immigration émigrent également ».

   Le journal cite des sources policières espagnoles disant que 4 membres des   Forces auxiliaires marocaines sont arrivés la semaine dernière illégalement dans la ville de Ceuta, et ont l’intention de demander l’asile politique afin qu’ils puissent se rendre dans la péninsule lorsque leurs demandes seront acceptées.

Le journal a ajouté : « C’est la première fois que des soldats marocains fuient le Maroc pour s’installer dans la ville de Ceuta en tant qu’immigrants illégaux ».

Selon la même source, l’arrivée de ces soldats a fait craindre des fissures dans les rangs des unités des forces de sécurité marocaines qui gardent les frontières avec les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, malgré le fait que leur salaire soit inférieur à 500 euros dans un pays ravagé par le chômage, ajoute le Confidencial.

Les Forces auxiliaires marocaines sont un organe de sécurité différent des forces de sécurité espagnoles voire européennes, composées d’environ 45 000 soldats, qui sont sous le commandement du gouverneur (le gouverneur) et ont compétence pour assister la police, la gendarmerie et la protection civile, et agir comme une force anti-émeute qui porte en grande partie la responsabilité de l’intervention sur le terrain contre l’immigration clandestine, et dont la mission s’étend sur toute la frontière avec Ceuta et Melilla.