fermeture des frontières

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné le maintien des mesures préventives prises, en particulier la fermeture des frontières et de l’espace aérien.

Lors d’une réunion d’évaluation de la situation pandémique en Algérie, qu’il a présidée mardi, le chef de l’Etat a ordonné « la fermeture totale des frontières terrestres, maritimes et aériennes est maintenue et le niveau de vigilance hissé au quotidien», selon un communiqué de la Présidence de la République.

Selon la même source, le président a également ordonné, la poursuite « des campagnes de sensibilisation qui  doivent être intensifiées à grande échelle et les mesures préventives respectées, à la lumière du relâchement enregistré. La sensibilisation devra englober tous les espaces et structures publiques, notamment les établissements éducatifs, les mosquées, les marchés, les commerces et les moyens de transport».

Concernant le stock national des vaccins et la campagne de vaccination, le Président Tebboune a ordonné d’accélérer la cadence de vaccination au niveau national et de procéder immédiatement et sans délai à la mise en œuvre du projet de fabrication du vaccin Sputnik V.

Le Groupe public SAIDAL avait effectivement entamé la concrétisation du projet de production des vaccins anti-covid19  « Sputnik V  » avec le  partenaire russe. Les premières doses du vaccin seront fabriquées  localement dès le mois de septembre prochain, avait déclaré le ministre de  l’Industrie pharmaceutique Lotfi Benbahmed.

Ce projet sera concrétisé au niveau de l’usine Saidal de Constantine, grâce au transfert technologique assuré par les Russes, à travers une plateforme numérique accessible aux experts algériens, et qui rassemble toutes les données nécessaires pour la fabrication de « Sputnik V ».

Le vaccin anti-Covid Sputnik V sera produit en Algérie, par le groupe public Saidal en partenariat avec le laboratoire russe, à partir de septembre prochain, avait annoncé le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed.

Ce projet sera concrétisé au niveau de l’usine Saidal de Constantine, grâce au transfert technologique assuré par les Russes, à travers une plateforme numérique accessible aux experts algériens, et qui rassemble toutes les données nécessaires pour la fabrication de « Sputnik V ».

Et pour la réalisation de ce projet, trois comités englobant des experts de Saidal, des universitaires, des centres de recherches, l’institut Pasteur et des cadres du ministère ont été mis en place.

Dans une déclaration à l’APS, la PDG du groupe pharmaceutique public Saidal, Fatoum Akacem, avait indiqué que « tout sera fait pour relever le défi d’être prêt à la date avancée par le ministre, à savoir septembre 2021 ».

« Il ne reste plus qu’à mettre l’usine à niveau sur certains aspects liés à  la spécificité du vaccin et les pourparlers sont engagés, dans ce sens, avec tous les fournisseurs d’équipements », avait déclaré la PDG.