Procès Gourdel: Peine capitale pour Abdelmalek Hamzaoui
Hervé Gourdel

Le tribunal correctionnel de première instance de Dai El Beida, Alger, a condamné, le dénommé Abdelmalek Hamzaoui dit « Kebaïli » à la peine capitale pour l’assassinat du Français Hervé Gourdel, un guide de haute montagne enlevé et décapité par des jihadistes en Algérie en 2014.

Au terme d’un procès, où Abdelmalek « Kebaïli » est apparu assis sur un fauteuil roulant, et où la présence de l’épouse et du fils de Gourdel ont marqué les esprits, le juge en charge du procès a estimé les preuves accablantes pour confondre l’accusé, qui, dès le début, avait essayé de le faire ajourner. Les cinq accompagnateurs du guide français et un sixième prévenu, poursuivis pour ne pas avoir informé à temps les autorités du rapt, ont été acquittés.

Le parquet avait requis la peine capitale pour Abdelmalek Hamzaoui, un des ravisseurs présumés de Gourdel. Le procès, qui s’est ouvert jeudi matin, s’est déroulé au tribunal de première instance de Dar El Beïda, en présence de Françoise Grandclaude, la compagne d’Hervé Gourdel.

Abdelmalek Hamzaoui, membre présumé de Jund al-Khilafa, groupe affilié à l’Etat islamique « Daesh » ayant revendiqué l’assassinat  a été capturé après le drame. Jund al-Khilafa avait menacé de l’exécuter si la France ne renonçait pas à ses frappes contre l’EI en Irak. L’émir de Daesh-Algérie a été tué lors d’une souricière tendue à l’entrée de Si Mustafa.