Le ministre de la Communication met en garde : « Des ennemis identifiés veulent utiliser le hirak pour frapper l’Algérie ! »
Ammar Belhimer, ministre de la communication

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a déclaré qu’il y en a qui font du hirak un fond de commerce et une carte de pression pour tenter de déstabiliser le pays, notamment en attisant la discorde.

Dans une interview accordée à « Al Jazer al-ân », il dit aussi que le hirak est un mouvement que l’État a béni, a couvert et honoré ses doléances légitimes en un temps record », ajoutant : « L’Algérie, qui cherche un avenir meilleur, fêtera le 22 février, la Journée nationale de la fraternité et de la cohésion entre le peuple et son armée pour la démocratie. « 

Dans un autre contexte, le porte-parole du gouvernement a évoqué l’état de santé du président Tebboune après son retour en Algérie, déclarant : « L’intense activité du président de la République depuis son retour de son voyage médical confirme son total rétablissement, ce qui avait été confirmé de même par l’équipe médicale qui l’entoure de ses soins ».

Belhimer a ajouté enfin : « La transparence qui a accompagné le traitement de l’état de santé du président de la république dès le départ a fait tomber les intentions malveillantes des ennemis de l’Algérie et autres agents aux desseins douteux, ceux-là même qui sont passés maîtres de l’exagération, et qui ont tenté d’inciter le citoyen, en lui donnant de fausses informations, nourrissant la calomnie jusqu’à annoncer sa mort ! ».