Quand une marionnette fait trembler le Makhzen
Le Roi M6 dans tous ses états

Le journaliste Billel Kebache, présentateur des Guignols sur la chaîne Echourouk News subit ces derniers jours des attaques violentes, démesurées et absurdes du Makhzen marocain, tout simplement pour avoir caricaturé dans ses Guignols le roi Mohammed VI.

Ameutant sa sphère politique et associative , ses réseaux sociaux, le Makhzen s’enfonce encore une fois dans une escalade médiatique aux objectifs inavoués… en raison d’une marionnette.

Qu’a dit Billel Kebache qui n’a pas déjà été dit pour susciter de telles réactions et attaques ? Que le Maroc a officialisé ses relations avec Israël ? ça tout le monde le sait ! Que la nouvelle administration Biden est revenu sur cette reconnaissance de dernière minute sur la reconnaissance de la marocanité du Sahara par de Donald Trump ? Ça aussi tout le monde le sait ! Que l’ouvrage « Le Roi prédateur » des journalistes Catherine Graciet et Eric Laurent a mis a nu le système monarchique du Maroc ? C’est également connu de tout le monde !

Comment expliquer alors ces tirs groupés de tout le landernau politique marocain (chef de gouvernement, ministres, députés, chefs de partis…) contre une émission de marionnettes et son animateur, si ce n’est une façon de détourner les regards du peuple marocain ulcéré par la politique du Makhzen et de lui fabriquer de faux ennemis extérieurs pour l’occuper de choses futiles et le soustraire aux choses qui le concernent réellement ?

Le Makhzen a sorti son artillerie lourde et a activé tous ses réseaux pour aller en guerre contre « des guignols ». Ne se suffisant pas de bloquer le compte Instagram de Bilal Kebache et  de proférer à con encontre des menaces de toutes sortes, les réseaux du Makhzen se sont pris avec virulence à l’Algérie comme si c’était elle qui est à l’origine de tous ses déboires et de ses errements politiques. En réagissant comme un sanglier blessé à une émission de guignols, le Makhzen ne fait que montrer davantage sa fragilité et sa paranoïa.