Produits alimentaires: Les prix prennent l’ascenseur

La flambée des prix de plusieurs produits alimentaires de large consommation constitue, ces derniers jours, l’une des préoccupations majeures des ménages. Réduisant à néant le budget de nombreuses familles qui peinent déjà à subvenir correctement à leurs besoins essentiels, cette fièvre de la mercuriale a laminé le pouvoir d’achat des Algériens, eux qui s’attendaient à un mieux en cette nouvelle année 2021.

Les pâtes alimentaires, les légumes secs, la sardine, les dérivés laitiers, la viande rouge… Divers produits ont été touchés par des augmentations oscillant entre  5 à 40 %, ce qui, de fait ,réduit de fait , les salaires dans les mêmes  portions.

Les explications avancées par le ministre du commerce Kamel Rezig et d’autres responsables  pour justifier  cette flambée des prix ne convainquent pas les familles qui demandent, non des constats, mais  des actes  et des solutions fortes  pour mettre de l’ordre dans les marchés  et mettre le holà à la spéculation et la chute inexorable du dinar qu’on avance, entre autres, comme raisons de l’augmentation vertigineuse des prix.

Le dinar  dégringole et les prix prennent l’ascenseur:  Une équation  que tout le monde connaît. Ce qu’attendent les consommateurs du gouvernement , c’est de renverser cette équation. Ils attendent que la valeur dinar augmente et les prix des produits dégringolent.