Coup de tonnerre au Palais Royal : l’UE ne reconnait pas le droit du Maroc sur les territoires occupés !

L’Union européenne a exclu, ce mercredi , le Sahara occidental de l’accord international de transport de passagers en bus dit «Interbus», avec le Maroc, dans un autre coup porté à Rabat, après avoir placé son accord avec le président américain sortant Donald Trump dans le chapitre « en suspens ».

Dans son mémorandum, le Conseil européen a affirmé qu’en ce qui concerne l’adhésion du Royaume du Maroc au projet d’accord INTERPUS, les décisions judiciaires de la Cour européenne de justice dans les affaires C-266/16, C-104 / 16P, T-275/18 et T-180/14 doivent être prises en compte. ″.

« Cet accord n’est applicable qu’aux territoires du Royaume du Maroc internationalement reconnu, mais il n’inclura pas le Sahara occidental, la région non autonome », dit un communiqué de l’Union.

Les médias marocains, proches du palais royal, n’ont pas tardé à démentir cette information, mais le site de l’Union européenne a publié le contenu de l’accord. Ainsi, le Front Polisario s’est félicité de la nouvelle décision de l’Union européenne, et a souligné que « la déclaration du président américain sortant Trump est au final un » écran de fumée « à l’égard du Sahara occidental après avoir adopté cette position, qui est basée sur le droit international et européen.

Après la période d’euphorie qui a accompagné l’annonce du tweet de Trump, les échecs et les désaveux se cumulent, même à l’intérieur du royaume chérifien.