Opération de ratissage à Jijel: un soldat meurt lors d'un accrochage
Lutte implacable de l'anp contre les terroristes

Un soldat est décédé ce mercredi lors de l’opération de ratissage menée par l’ANP au niveau des maquis de Jijel et qui s’est soldée par l’élimination de trois dangereux terroristes.

« Suite à l’opération de recherche et de ratissage toujours en cours, dans la zone d’Oued Bouayache près de la commune d’El-Ancer à Jijel en 5e Région Militaire, qui s’est soldée, hier 1er décembre 2020, par l’élimination de trois (03) terroristes et la récupération de trois (03) pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov et une grande quantité de munitions, et lors d’un nouvel accrochage avec un groupe terroriste, le Sergent-chef Lelmaya Sifeddine est tombé en martyr au champ d’honneur, la matinée d’aujourd’hui », indique un communiqué du ministère de la défense nationale (MDN).

 « En cette douloureuse circonstance, Monsieur le Général de Corps d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire adresse ses sincères condoléances à la famille et aux proches du Chahid, tout en réitérant la détermination et la résolution des Forces de l’Armée Nationale Populaire à persévérer dans la lutte contre les terroristes jusqu’à leur totale élimination, afin de préserver la sécurité et la stabilité à travers tout le territoire du pays », ajoute la même source.

  Dans le même contexte et après l’exploitation de renseignements, l’opération d’identification a permis de déterminer l’identité les trois terroristes abattus, il s’agit en l’occurrence de :

  • «Leslous Madani» dit «Cheikh Assem Abou Hayane»,  qui avait rallié les groupes terroristes en 1994, qui était en charge de la région Est et responsable du Conseil de la Charia d’une organisation terroriste,
  • « Herida Abdelmadjid » dit «Abou Moussa El-Hassan », qui avait rallié les groupes terroristes en 1995, et qui était chargé de la propagande et de l’information de la même organisation terroriste.
  • « Khelifi Mohamed », dit « Abdelhak Zemmouri », qui avait rallié les groupes terroristes en 2001.