L’Eniem encore une fois à l’arrêt

Encore une fois l’entreprise Eniem, considérée comme le fleuron de l’électroménager algérien est à l’arrêt technique pour une durée d’un mois, depuis hier. Dans le communiqué du Conseil d’administration de l’entreprise diffusé à cet effet, il est expliqué que les raisons ayant contraint l’entreprise à opter la cessation des ses activités, ce sont notamment, la rupture des stocks de matière premières, l’absence de crédits bancaires pour le financement des approvisionnementsainsi que l’abrogation de la production de l’électroménager à partir de collections CKD.  

Ainsi l’optimisme affiché, il y a quelques semaines, par les responsables de l’entreprise qui tablaient sur un lancement d’un nouveau plan de développement basé sur la modernisation des équipements et l’amélioration de la qualité des produits, vient ainsi d’être refroidi et d’être remis en question  par la réalité du terrain.

En rogne contre les péripéties et les blocages que vit leur entreprise et pour exprimer leur désaccord  contre le chômage technique, les travailleurs ont organisé, hier matin, une marche qui a démarré du siège de l’entreprise à Oued-Aissi au siège de la wilaya.

Pour rappel, le ministre de l’Industrie Ferhat Aït Ali Braham qui a visité l’usine en octobre dernier avait déclaré que l’Eniem doit continuer ses activités et qu’elle doit passer à 80% d’intégration en promettant, à l’occasion, l’aide des pouvoirs publics.