Covid-19 en Algérie: Un confinement partiel de 20h à 5h

Le nombre de wilayas concernées par les mesures de confinement partiel à domicile, dans le cadre de la prévention contre la pandémie de Covid-19, passe de 11 à 20 wilayas, alors que les horaires de confinement ont été adaptés de 23h00 à 5h00 au lieu de 6h00, indique jeudi un communiqué des services du Premier ministre.

« En application des instructions du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, et au terme des consultations avec le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (Covid-19) et l’autorité sanitaire, le Premier ministre, M. Abdelaziz Djerad, a arrêté, dans le cadre du dispositif adopté par les pouvoirs publics dans la gestion de la crise sanitaire, les mesures suivantes :

1.L’adaptation des horaires de confinement partiel à domicile de vingt-trois (23) heures jusqu’au lendemain à cinq (05) heures au lieu de six (06) heures du matin pour les wilayas concernées par cette mesure.

2.L’adaptation, selon l’évolution de la situation sanitaire, de la liste des wilayas concernées par la mesure de confinement partiel à domicile, qui passe de onze (11) à vingt (20) wilayas, comme suit :

La reconduction, pour une durée de quinze (15) jours à partir du 31 octobre 2020, de la mesure de confinement partiel à domicile de 23h au lendemain 5h du matin, pour onze (11) wilayas. Il s’agit des wilayas de : Batna, Bejaia, Blida, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Annaba, Constantine et Oran.

L’application, pour une durée de quinze (15) jours à partir du 31 octobre 2020, de la mesure de confinement partiel à domicile de 23h au lendemain 5h du matin pour neuf (9) wilayas enregistrant une recrudescence des cas de contamination, à savoir : Bouira, Boumerdès, M’Sila, Ouargla, Médéa, Bordj Bou Arréridj, Tébessa, Tiaret et Biskra.

Toutefois, les walis peuvent, après accord des autorités compétentes, prendre toutes les mesures qu’exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l’instauration, la modification ou la modulation des horaires de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination.

3.Le maintien de la mesure d’interdiction, à travers le territoire national, de tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres événements », précise la même source.

Le Gouvernement rappelle qu’il a relevé « un relâchement de la vigilance qui ne contribue pas à la maitrise de la situation sanitaire, laquelle continue de dépendre de la discipline de chacun d’entre nous pour éviter sa dégradation et l’éventuel recours à d’autres mesures de confinement total ou partiel à domicile et/ou à des restrictions des activités économiques et sociales ».

Le Gouvernement « renouvelle ses recommandations de prudence et réitère ses appels aux citoyens pour la poursuite de la mobilisation et de la rigueur dans l’application de toutes les mesures de protection, de distanciation physique et d’hygiène, qui demeurent les moyens privilégiés pour endiguer cette épidémie ».

Les pouvoirs publics « renforceront les dispositifs de veille et d’application des sanctions à l’encontre des contrevenants aux mesures de prévention prévues par la réglementation en vigueur tel que le port obligatoire du masque », conclut le communiqué.