L'Italie fait appel à la main-d’œuvre algérienne

Le secteur agricole italien en crise depuis l’émergence de la pandémie du Covid-19 cherche désespérément de la main-d’œuvre saisonnière. Au total, le secteur agricole italien à besoin cette année d’au moins 200 000 ouvriers non européens dont 18 000 seront destinés pour les travaux saisonniers. 

Aussi en plus de la vaste opération de régularisation menée depuis juin dernier, qui a touché quelque 200 000 migrants, l’Italie compte faire venir avant la fin de cette année, d’une trentaine de pays dont l’Algérie au moins 18000 travailleurs pour sauver son agriculture et au-delà, toute la chaine d’approvisionnement alimentaire.

Les autorités italiennes ont fait savoir que les ouvriers intéressés peuvent postuler en ligne en envoyant leurs demandes dès ce 22 octobre au site web du ministère de l’intérieur. La date limite de dépôt des demandes est fixée au 03 décembre prochain.

Tout est fait en Italie pour que la chaine d’approvisionnement agricole soit fonctionnelle et ne souffre d’aucune perturbation. Même les mesures restrictives mises en place pour contenir la propagation de la pandémie du Covid-19 ne lui sont pas imposées.  

Outre le secteur agricole, le recrutement des travailleurs saisonniers étrangers concerne également le secteur hôtelier et touristique, selon le décret publié à cet effet.