Volkswagen veut rester en Algérie

Le constructeur automobile Volkswagen veut investir en Algérie conformément au nouveau cahier des charges régissant le secteur de l’industrie automobile. C’est, en tout cas, ce que laisse entendre le communiqué du ministère de l’industrie diffusé à l’issue de l’entrevue qui a eu lieu ce jeudi entre le ministre de l’industrie Ferhat Ait Ali et le représentant de groupe de constructeur automobile Volkswagen pour l’Afrique de nord, Alfonso Sancha Garcia, également vice-président les achats de constructeur Seat.

« Lors de cette rencontre qui a eu lieu dans le cadre de la visite de président de gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, en Algérie, les deux parties ont discuté sur la possibilité de mise en place d’un projet industriel du groupe Volkswagen en Algérie », indique le communiqué de ministère.

De son côté, dans sa déclaration à la presse le représentant de Volkswagen envoie un signal fort en annonçant que les pourparlers avec les autorités algériennes étaient intéressants et constructifs « nous comptons avancer dans ce projet, et voir le possibilité de mise en place du projet seat et du groupe ici en Algérie » a-t-il déclaré.