Bouira:

Un investisseur agricole de M’Chedallah (Est de Bouira)  » Ithri Olive  » a exporté vers l’Europe les premières quantités d’huile d’olive pour l’année 2020, après plusieurs mois de confinement dû à la pandémie de la Covid-19, a indiqué lundi à l’APS le président de l’association des oléiculteurs de la wilaya de Bouira, Arezki Toudert.

« Pour cette année, l’investisseur Ithri Olive qui est de la région de M’Chedallah, a exporté une quantité estimée à 20 000 litres d’huile d’olive en deux opérations d’exportations menées à partir du port de Jijel en juillet et septembre derniers », a expliqué M. Toudert.

Selon les détails fournis par le même responsable, cette modeste quantité d’huile d’olive a été exportée vers la France, la Belgique et l’Angleterre. « Ces deux opérations sont les premières pour l’année 2020 après plusieurs mois de confinement dû à la pandémie de la covid-19 », a-t-il souligné.

Le même investisseur agricole compte exporter davantage dans les prochaines semaines. « La région de M’Chedallah a enregistré cette année une stagnation dans la production et la vente d’huile d’olive. Cette exportation peut donc l’aider à pénétrer d’autres marchés extérieurs dans les prochaines opérations », a fait savoir M. Toudert.

Bouira jouit d’un important potentiel en matière de production oléicole, notamment pour la partie Est de la wilaya. « Nous sommes en train de travailler avec les oléiculteurs pour développer et promouvoir davantage la production de l’huile d’olive et son exportation », a souligné M Toudert.

« Des formations sont initiées chaque année au profit des oléiculteurs de la wilaya afin de les informer sur les nouvelles pratiques agricoles pour protéger leurs productions et améliorer  la qualité de leurs produits », a-t-il dit.

Durant la saison oléicole 2019-2020, la production de l’huile d’olive a dépassé les 9 millions de litres dans la wilaya de Bouira. « Ce chiffre est en baisse par rapport aux années précédentes. Cette diminution s’explique, notamment, par les maladies et les conditions météorologiques défavorables », a précisé le même responsable.