Que se passe-t-il au centre international de presse?

Après une absence qui a duré plus de cinq mois les travailleurs du centre international de presse ont été surpris de la note du directeur général publié le 06/09/2020 dans laquelle il ordonne la reprise du travail à tous les éléments, ce qui a engendré une confusion totale, selon certains témoignages.

A cela s’ajoute, selon des indiscrétions, la surprise totale de grands changements dans des postes sensibles la nomination inattendue du chef de service financier au poste de responsable de la direction technique, le changement du responsable des services médias, mutation de quelques éléments vers d’autres fonctions sans motif mais aussi la nomination d’ un technicien à la tète de la direction de la communication et des relations publiques dont dépend une trentaine de journalistes.

Cette situation a crée, toujours selon des témoignages concordants, une déception et un mécontentement général qui s’explique par le manque de qualification requis dans l’exercice de ces fonctions comme stipule le règlement du secteur.

Il est à signaler que la crise financière du centre qui perdure depuis des années ne cesse de s’aggraver. Le centre international de presse aurait besoin de 48 milliards de centimes pour assurer les salaires, selon toujours des indiscrétions.

Il faut savoir que la gestion du directeur a été attaqué à maintes reprises sur les réseaux sociaux.

En tous les cas les travailleurs restent mobilisés et attendent une réaction de leurs représentants et aussi de la tutelle vis-à-vis de ce qu’ils qualifient d’abus, en espérant trouver une solution à ces dysfonctionnements.