Étudiante au Canada: L’algérienne Linda Aliane développe un modèle de sécurité informatique

Finissante à la maîtrise en informatique, l’étudiante originaire d’Algérie, Linda Aliane, a développé un nouveau modèle de sécurité assurant le contrôle d’accès à tout système informatique a reçu une attention internationale. Les résultats des travaux de recherche de l’étudiante de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) publiés lors de la quatorzième conférence internationale sur l’avenir des réseaux et des communications, présentée à Halifax l’été dernier, lui ont valu le prix du meilleur article.

Le modèle de sécurité conçu par Mme Aliane est appelé HoBAC, pour Higher-order Attribute-Bases Access Control model. Développé dans le cadre de sa maîtrise en informatique, le modèle de Mme Aliane se démarque par sa flexibilité à générer des politiques de contrôle d’accès aux systèmes informatiques. « Le contrôle d’accès est un aspect essentiel et critique de la sécurité informatique. Il permet de protéger les actifs numériques, comme des données ou des documents, de tout système informatique des accès non autorisés. Ces systèmes permettent de répondre aux questions : qui accède à quoi, quand et comment ? Le modèle proposé est adapté aussi bien aux systèmes informatiques traditionnels que les systèmes de l’internet des objets (IoT) », explique-t-elle.

L’article de Mme Aliane qui a été primé à la quatorzième conférence internationale sur l’avenir des réseaux et des communications a été publié sur la plateforme Science Direct. On peut le lire ici. À la suite de cette publication, l’étudiante en informatique a contribué à la rédaction d’un second article proposant un approfondissement du modèle HoBAC qui vient d’être publié dans le journal international Springer Journal of Ambient Intelligence and Humanized Computing.

Dirigée par le professeur Mehdi Adda, l’étudiante originaire d’Algérie a entrepris sa maîtrise en informatique, volet recherche, en janvier 2018. « J’ai choisi d’étudier à la maîtrise à l’UQAR pour approfondir mes connaissances et acquérir plus de compétences en informatique tout en m’initiant à la recherche. Le projet que j’ai réalisé comportait un bon équilibre entre la théorie et la pratique ainsi que les défis informatiques qui sont à la fine pointe de la technologie. »

Linda Aliane terminera sa maîtrise en informatique cet automne. « Les études à l’UQAR m’ont offert une expérience très enrichissante. C’est un cadre idéal pour se former en informatique, un domaine en constante évolution. La diversité des cours qui sont offerts en petits groupes sont beaucoup axés sur la pratique permettent de se démarquer et apportent plus de compétences dans notre domaine. Munie de ce bagage, j’entends commencer une nouvelle aventure en rejoignant le milieu professionnel pour travailler en tant que spécialiste en informatique, idéalement, dans un poste de recherche et développement », conclut Mme Aliane.