Le Premier ministre rend hommage au hirak

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a rendu hommage, ce samedi, dans son allocution prononcée devant les sénateurs, au Hirak algérien pour avoir mis fin de manière pacifique aux dérives totalitaires et monarchiques de l’ancien système qui a transformé carrément le pays en territoire de non droit et de la loi du plus fort.

« Le hirak a arrêté pacifiquement les dérives dangereuses de l’ancien système qui ont failli entraîner notre pays dans le chaos » a-t-il en effet déclaré, en substance.

Louant le contenu de la mouture finale du projet de révision de la constitution, le premier ministre fait savoir que cette nouvelle constitution est conçue de façon à éviter la reproduction des anciennes pratique et dérives qui ont miné le pays jusqu’à la moelle.

« Cette nouvelle constitution vise à moraliser l’action politique dans notre pays et à lutter contre le pouvoir personnel et les dérives monarchiques qui ont failli précipiter notre pays dans le chaos » a -t-il souligné

Pour le premier ministre, la nouvelle constitution a pris en charge toutes les revendications exprimées par le Hirak et elle permettra de construire la nouvelle Algérie tant souhaitée par les citoyens.