Le Général-Major Meftah SOUAB est décédé

L’ancien Commandant de la 2e Région Militaire à Oran, le Général-Major Meftah SOUAB est mort ce lundi dans un hôpital miliaire.

« L’ancien Commandant de la 2e Région Militaire à Oran, le Général-Major Meftah SOUAB est décédé, à l’aube de ce lundi 07 septembre 2020, à l’Hôpital Central de l’Armée «Mohamed SEGHIR NEKKACHE», suite à une longue maladie », indique à ce sujet un communiqué du ministère de la défense national (MDN).

Le Président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune a adressé un message de condoléances à la famille du Général-Major Meftah Souab, Commandant de la 2e Région militaire, décédé lundi, dans lequel il a salué les qualités du défunt et son parcours riche en contributions au service de l’Armée nationale populaire (ANP), indique un communiqué de la présidence de la République.

« Suite au décès lundi matin du Général-Major Meftah Souab, Commandant de la 2e Région militaire à l’Hôpital central de l’Armée » Docteur Mohamed Seghir Nekache « à Aïn Naadja (Alger), le président de la république, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune a adressé un message de condoléances à la famille et proches du défunt ainsi qu’au Commandement de l’ANP, dans lequel il a salué les qualités du défunt et son parcours riche en contributions nationales permanentes au service de l’ANP», a ajouté le communiqué de la présidence.  

Le Général de Corps d’Armée Saïd CHANEGRIHA, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire aégalement présenté, en son nom et au nom de l’ensemble des personnels de l’Armée Nationale Populaire, ses sincères condoléances et sa profonde compassion à la famille et les proches du défunt ainsi qu’à tous les personnels de la 2e Région Militaire.

Il faut savoir que de folles rumeurs avaient circulé il y’a quelques temps sur la fuite du défunt à l’étranger. Les rueurs distillées sur les réseaux sociaux avaient été démenties formellement par le MDN.