Les cranes des 24 chefs de la Résistance populaire inhumés au Carré des martyrs en présence de Tebboune

Les restes mortuaires de 24 chefs de la Résistance populaire, rapatriés vendredi à Alger à bord d’un avion militaire des Forces armées en provenance de France, ont été inhumés dimanche en fin de matinée au Carré des martyrs du cimetière d’El-Alia.

L’enterrement s’est déroulé en présence du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, de hauts responsables de l’Etat et de l’Armée, et des membres du gouvernement.

Lors d’une oraison funèbre, le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Tayeb Zitouni, a rendu un vibrant au combat libérateur de ces premiers résistants à la colonisation française dont les restes, des crânes pour la plupart, ont été séquestrés plus d’un siècle et demi dans un musée parisien.

Le ministre des Moudjahidine s’est félicité à l’occasion de l’aboutissement d’un long processus de rapatriement de ces valeureux résistants à la soldatesque française durant le 19e siècle.