La Russie, l'Iran et la Turquie s'opposent à toute atteinte à l'intégrité territoriale de la Syrie

Réunis en visioconférence mercredi dernier, la Russie, l’Iran et la Turquie, pays garants du processus d’Astana ont adopté une déclaration commune sur la Syrie, annonce le service de presse du Kremlin.

Dans cette déclaration, les présidents de ces trois pays « ont insisté sur leur ferme engagement envers la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de la République arabe syrienne ainsi qu’envers les objectifs et les principes de la Charte des Nations Unies ».

Les trois parties étaient unanimes dans leur rejet des velléités autonomistes et séparatistes exprimées par certaines voix et ont exprimé leur détermination à s’opposer à toute forme d’actions, quelques soient les prétextes, qui porteraient atteinte à la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie.

Djezzy Binatna

Face à la dégradation de la situation humanitaire et aux menaces de la pandémie de COVID-19,  les trois dirigeants appellent la communauté internationale, en particulier l’ONU et ses agences humanitaires, à redoubler d’effort pour prêter main forte à tous les Syriens de quelques bords politiques qu’ils soient.