Le nouvel argentier du pays : « Pas question de recourir à l'endettement extérieur »

L’Algérie ne va pas se départir de sa doxa économique portant sur le non recours à l’endettement extérieur.

C’est ce qu’a déclaré ce lundi le nouveau ministre des Finances Aymen Benabderahman, dans une allocution donnée lors de la journée d’études consacrée aux réformes budgétaires.

« L’Algérie ne recourra pas à l’endettement extérieur et œuvrera de façon à sauvegarder la souveraineté de sa décision économique » a-t-il souligné.

Pour le nouveau ministre des finances , les priorités actuelles de son département sont, en substance, la maîtrise des dépenses, l’amélioration de la situation du secteur des finances et la mise sur pied de tous les moyens nécessaires pour booster les investissements productifs.