Abdelmadjid Tebboune : « J’ai été élu pour un seul mandat »

Les frontières terrestres, maritimes et aériennes seront maintenues fermées jusqu’à ce que la situation épidémiologique soit améliorée, telle est la décision annoncée aujourd’hui dans le communiqué final qui  a sanctionné  la réunion  du Conseil des ministres présidée par le président de la république par visioconférence.

Cette décision était prévisible en raison de la situation sanitaire dans le monde et dans notre pays qui ne cesse de s’aggraver au vu du nombre toujours grandissant des contaminations

Déplorant le relâchement de certains citoyens et l’intox entourant cette épidémie que certains s’évertuent à présenter comme un mythe créé pour des raisons politiques, le président de la république a ordonné de durcir les sanctions contre tout ceux qui ne respectent pas les  mesures de prévention mises en place pour juguler la propagation de la pandémie du Covid-19.

Devant la gravité de la situation, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, est chargé de se pencher avec le comité scientifique en charge du suivi de l’épidémie en Algérie sur les mesures à entreprendre  dans les prochains jours pour enrayer la propagation du virus   et contenir les foyers de contamination