Le député Samir Chaabna, nommé il y’a quelques jours ministre délégué, a renoncé à cette fonction avant même de faire son entrée au gouvernement.

Sur décision du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, la nomination de M. Samir Chaabna en tant que ministre délégué chargé de la Communauté nationale à l’étranger a été annulée, et par conséquent il ne fait pas partie du Gouvernement, a indiqué samedi un communiqué des services du Premier ministère.

« A l’occasion du remaniement ministériel, du 23 juin 2020, le député à l’Assemblée populaire nationale, M. Samir Chaabana a été nommé ministre délégué chargé de la Communauté nationale à l’étranger », a-t-on rappelé de même source.

« Lors des consultations pour la constitution du gouvernement, a-t-on ajouté, M. Samir Chaabana a accepté le portefeuille de ministre délégué chargé de la Communauté nationale à l’étranger sans pour autant déclarer sa double nationalité ».

« Il a été demandé à M. Samir Chaabna de se conformer aux dispositions prévues par la Loi n 17-01 du 10 janvier 2017, fixant la liste des hautes responsabilités de l’Etat et des fonctions politiques dont l’accès requiert la nationalité algérienne exclusive et de renoncer à sa nationalité étrangère », a-t-on expliqué de même source.

« Devant de son refus et sur décision du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, sa nomination en tant que ministre délégué, chargé de la Communauté nationale à l’étranger a été annulée et par conséquent M. Samir Chaabna ne fait plus partie du Gouvernement », a-t-on conclu.