Hamel et Berrachdi condamnés à 4 années de prison ferme
Abdelghani Hamel ancien DGSN

Le Tribunal de Blida a condamné, vendredi matin, l’ancien directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel, et l’ancien chef de la Sûreté de wilaya d’Alger, Noureddine Berrachdi, à une peine de quatre (04) année de prison ferme, assorties d’une amende de à 100.000 Da chacun dans une affaire d’abus de fonctions.

Le juge a rejeté, par ailleurs, la requête de constitution de partie civile de l’officier Saïd Anzar, ancien chef de Sûreté urbaine à Kouba pour avoir été victime en 2012 de chantage et de pressions de la part de Berrachdi, alors chef adjoint de la Sûreté d’Alger.

Djezzy Binatna

Condamné, à l’époque, à six années de prison ferme puis à trois années après appel à la Cour de Blida, l’officier Anzar avait sollicité du Tribunal un dédommagement de dix (10) milliards de centimes pour le préjudice causé.

Pour rappel, le procureur de la République près tribunal de Blida avait requis, jeudi soir, une peine de 12 années de prison ferme l’encontre de l’ancien Directeur général de la sûreté nationale, Abdelghani Hamel et une peine de 10 années de prison ferme à l’encontre du deuxième accusé, ex-chef de sûreté d’Alger, assorties d’une amande d’un (01) million de Da chacun.