Hadj 2020 maintenu : L'Arabie Saoudite fixe les conditions

Le Hadj pour cette année 2020 est maintenu mais sous condition, ont décidé ce mundi les autorités Saoudiennes.

En effet, selon l’agence de presse saoudienne, ce lundi 22 juin, le nombre de personne devant participer au grand pèlerinage, Hadj, musulman à la Mecque de la fin juillet sera très limité.

La pandémie due au nouveau coronavirus touche l’un des plus importants rassemblements religieux au monde. L’Arabie saoudite a annoncé, à cet effet le maintien, à la fin de juillet, du grand pèlerinage musulman de La Mecque, l’un des cinq piliers de l’islam, mais avec un « nombre très limité » de fidèles, selon la Saudi Press Agency (SPA), l’agence de presse officielle du royaume.

Seules les personnes « se trouvant à l’intérieur du royaume » saoudien pourront en effet effectuer le hadj, conformément aux mesures de précaution afin de contenir la propagation du Covid-19.

Le grand pèlerinage dans la ville sainte de l’ouest de l’Arabie saoudite a attiré 2,5 millions de fidèles en 2019. Les autorités tablaient sur 2,7 millions de pèlerins pour 2020, selon le ministère chargé de l’organisation du rite.

Le hadj, que tout fidèle est censé accomplir au moins une fois dans sa vie, s’il en a les moyens, s’effectue une fois par an au début du mois lunaire musulman dhou al-hajja, le dernier mois du calendrier lunaire musulman. En revanche, le petit pèlerinage, ou oumra, suspendu cette année, peut être accompli tout au long de l’année.