Presse Algérienne

Treize membres du Conseil national des journalistes algériens (CNJA), dont six membres du bureau national ont annoncé ce dimanche à travers un communiqué leur démission collective des rangs de ce syndicat dont la gestion est qualifiée d’opaque et d’entachée de plusieurs irrégularités.

 « Après de multiples tentatives pour trouver des solutions aux dysfonctionnements des structures du CNJA, nous avons donc décidé de quitter ce syndicat pour ne pas être associés à des affaires pour le moins louches et que nous ne voulons pas énumérer ici par respect aux centaines de journalistes qui nous ont accompagnés durant un parcours d’une quinzaine d’années et qui s’est soldé par l’obtention d’un agrément qui nous a permis d’activer légalement sur le terrain. » soulignent les démissionnaires

Énumérant les irrégularités qui les ont  poussés à quitter ce syndicat, les démissionnaires citent la gestion unilatérale et monopolisante  du président du syndicat  , le recel d’informations de la part du président,l’ ingérence de parties étrangères dans le fonctionnement du syndicat…  autant de dépassements  que ne veulent pas cautionner  ces syndicalistes qui ont préféré claquer la porte  que de céder au diktat qui leur est imposé.