beIn Sports va licencier des employés en Afrique et au Moyen-Orient

AU Moyen-Orient et en Afrique du Nord, le groupe médiatique beIN va licencier des employés pour essayer de juguler les conséquences de la pandémie de coronavirus sur son activité. En effet, suite à l’arrêt des championnats et des compétitions sportifs, le diffuseur spécialisé du domaine s’est retrouvé dans une situation qui pourrait l’emmener à supprimer plusieurs dizaines d’emplois.

« Nous avons lancé un programme de licenciement limité pour nos activités au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, qui sera aussi limité que possible, tout en assurant notre avenir à long terme », a confié à l’AFP un porte-parole de beIN, sans donner de détails, « les consultations étant en cours ».

Mais la pandémie et ses conséquences ne semblent pas être les seules causes de cette décision qui symbolise une certaine envie de beIN de prendre du recul dans la région. Il y a également le piratage intempestif du contenu du groupe par des pirates tels que le saoudien BeoutQ, dont les actes frauduleux ont été reconnus par l’OMC.