Récit d’un voyageur rapatrié et bloqué depuis plus de deux mois à Paris

Au moins 600 Algériens restés bloqués en France après la fermeture des espaces aériens a cause du Covid19 ont été rapatrié dans des conditions difficiles. En raison du nombre inimaginable de passagers qui se sont présentés samedi a l’aéroport Charles de Gaulle de Paris.

Des personnes qui n’étaient pas inscrites au niveau de l’ambassade de l’Algérie a Paris, ni dans aucun consulat. Plus de 1000 personnes occupaient le terminal E2 très tôt dans la matinée d’hier. Pourtant la moitié n’était pas concerné mais voulaient être sur ce vol AH 1003.

Les choses ce sont compliquées d’avantage quand la liste des passagers inscrits et contactés par la représentation diplomatique a été établie pour ceux peuvant rentrer sur ce vol, sachant par ailleurs qu’il y avait un autre vol dans la même journée.

Il a fallut deux heures pour finir les enregistrements. Les passagers sont restés sans boire ni manger. Il faut savoir que tout était fermé au sein de l’aéroport.

Enfin l’avion a finalement décollé avec deux heures de retard. A l’intérieur,  tout le monde s’impatientait d’arriver, notamment que les consigne de distanciation n’ont pas été respectés.

On annonce l’atterrissage, après deux heures de vol. Des youyous, des applaudissements et des pleurs s’entremaient. Après trois mois, ces algériens sont enfin de retour. On allait oublié cette journée de souffrance sauf qu’à la récupération de bagages, les passagers ont été surpris.

L’on annaocait que leurs biens n’arriveront que dans le second vol et qu’il fallait attendre le lendemain. Forcés de quitter l’aéroport d’Alger après réclamation, ils ont du être acheminés vers leur lieux de confinement avec une grande déception.

Ce dimanche ils seront encore surpris, car plusieurs personnes acheminéées par un vol affréeté spécialement par Air Algérie n’ont recu que la moitié de leurs bagaes.

La seule explication qui leur a été donné, sachant que certains attendent leurs médicaments est qu’il faallait espérer les recevoir demain lundi a bord d’un avion ASL. Il est dit que l’excédent de bagage a contraint Air Algérie d’agir ainsi.