Kherrata : Une manifestation et des interrogations

Foulant au pied les mesures sanitaires imposées pour enrayer la propagation de la pandémie du Covid-19, des centaines de citoyens de la ville de Kherrata, point de départ des manifestations populaires anti-5e mandat, ont manifesté ce lundi pour exprimer leur attachement au Hirak et dénoncer le harcèlement et l’emprisonnement de plusieurs activistes durant cette période de confinement.

La procession conduite par des jeunes en moto a arpenté la rue principale de la ville en scandant des slogans anti-pouvoir. Outre d’exiger le respect de la liberté d’expression, la cessation de toute forme de pressions sur les hirakistes et la libération de tous les détenus politique et d’opinion, les manifestants ont vilipendé à coup de slogans rimés les tenants du pouvoir.

Cette marche que de nombreux internautes ont salué et ont considéré comme le nouveau coup de starter pour la reprise du Hirak national, a été vivement critiquée par d’autres internautes qui la jugent comme une action inopportune, inconsciente et irresponsable.