L’usine KIA de Batna baisse le rideau

Ayant débuté ses activités en septembre 2018, l’usine Gloviz de montage automobile de la marque sud-coréenne, KIA installée dans la wilaya de Batna a mis, ce dimanche, la clé sous le paillasson. Cette fermeture que l’on  déclare ne pas être définitive, est motivée, selon le communiqué de la direction du Groupe par la «rupture des kits d’assemblage CKD/SKD et du retard dans la publication du cahier des charges relative à cette activité».

Tout en exprimant son espoir de reprendre ses activités une fois le cahier de charge règlementant  cette activité sera publié,  la direction du Groupe a tenu a préciser que cette  « décision de fermeture a été prise en mars dernier en commun accord avec les travailleurs, après l’épuisement des kits d’assemblage

Lire aussi: Des milliards de dollars partis en fumée: Fin du montage automobile en Algérie?

Pour rappel à  son démarrage, cette usine s’est fixée comme but l’assemblage à court terme  de 50 000 unités par an pour atteindre à long terme 100 000 unités dont une partie serait destinée à l’exportation.

Employant près de 2000 travailleurs qui se retrouveront maintenant au chômage, la fermeture de cette usine est un autre coup de tonnerre dans le monde du travail  doublement affecté par la fermeture de plusieurs entreprises et par la pandémie du Covid -19.

Au vu de la cohorte des travailleurs mis au chômage par ces fermetures successives d’entreprises, les pouvoirs publics doivent réagir rapidement pour mettre un terme à cette escalade de perte d’emplois  pour ne pas se retrouver dans un proche avenir  avec un dossier explosif entre les bras.