Christopher Ross adresse un message de condoléances à la famille du chanteur Idir

L’ancien envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara Occidental, Christopher Ross a adressé récemment un message de condoléances à la famille du chanteur Idir, disparu le 2 mai à l’âge de 70 ans à Paris.

Christopher Ross, attristé par la disparition de cet « emblématique chanteur », a confié que ses chansons l’ont profondément « touché et enrichi » même s’il n’a « jamais maîtrisé la langue kabyle ».

Il a également salué la mémoire de cet artiste qu’il a découvert durant ses années en Algérie d’abord comme premier conseiller de l’ambassade américaine en Algérie dans les années 1970 puis en tant qu’ambassadeur des Etats-Unis.

Né en 1949 à Tizi-Ouzou, Idir, Hamid Cheriet de son vrai nom, s’est produit sur de nombreuses scènes internationales. Il s’est associé dans son dernier album « Ici et ailleurs », sorti en 2017, à des chanteurs français de renom comme Charles Aznavour, Francis Cabrel ou encore Bernard Lavilliers.

Lire aussi: Tebboune présente ses condoléances à la famille de l’artiste Idir

Comptant à son actif une dizaine d’albums, Idir a été très vite propulsé sous les projecteurs de la célébrité dans les années 1970 avec « A Vava Inouva », un tube planétaire, diffusé dans pas moins de 77 pays et traduit dans une vingtaine de langues.

En près de 50 ans de carrière, Idir aura réussi le pari d’un parcours artistique régulier, au service du patrimoine culturel algérien, faisant vivre une fois de plus sa langue maternelle dans son dernier opus « Ici et Ailleurs », réalisé avec de grands noms de la chanson française.

En 2018, le chanteur a retrouvé son public après une absence de près de 40 ans à la faveur de deux grands concerts animés à Alger avec une trentaine de musiciens sur scène et devant un public de plus de 5000 spectateurs à chacune des représentations.

Idir a été inhumé à Paris le 13 mai dans la stricte intimité familiale.