Pas moins de six (6) nouveaux ouvrages dédiés au cheikh Abdelhamid Benbadis et son œuvre incomparable sont actuellement en cours d’impression, a affirmé, le président de la Fondation Benbadis, Abdelaziz Filali.

« Ces ouvrages devaient être finalisés et distribués à l’occasion de la célébration du 16 avril, Yaoum El Ilm, mais consécutivement à la pandémie de Covid-19 et les mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus, leur publication interviendra dès que la situation sanitaire le permettra », a-t-il précisé.

M.Filali a souligné, à ce propos, que la Fondation Benbadis publie chaque année 6 à 7 nouveaux ouvrages sur la pensée et les idées réformistes du cheikh Abdelhamid en s’appuyant sur des documents inédits retraçant le parcours illustre et les activités du fondateur de l’association des oulémas musulmans algériens.

« Au total, la Fondation Benbadis, créée en l’an 2000, a publié environ 50 nouveaux ouvrages renfermant de nouvelles données sur la vie et le combat acharné de Abdelhamid Benbadis au service de la liberté, du progrès et de l’humanisme », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « On n’a pas encore assez étudié l’œuvre et la vie de Abdelhamid Benbadis, cette figure emblématique du mouvement réformiste musulman en Algérie qui a tout donné par amour pour son pays et qui a sauvé la nation et la religion en s’opposant au colonisateur français et ses desseins destructeurs ».

Le premier responsable de la Fondation Benbadis a salué, par ailleurs, les propos du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, la veille de la célébration de Yaoum El Ilm, le 16 avril dernier, ordonnant notamment de restaurer les vieilles mosquées d’Algérie, dont la mosquée Sidi Lakhdar de Constantine, dans laquelle le cheikh Abdelhamid enseignait le Coran à des élèves venant de diverses régions.

Déplorant l’arrêt des travaux de rénovation de cette mosquée, lancés en 2014 dans le cadre des préparatifs de la manifestation Constantine capitale de la culture arabe 2015, M. Filali rend hommage au président de la République qui « connait la valeur de nos oulémas et les a réhabilités ».

Le président de la Fondation Benbadis a fait savoir, enfin, qu’en raison de la pandémie de Covid-19, le colloque prévu à l’occasion du 16 avril sur le thème cette année de « la prospective chez Abdelhamid Benbadis » n’a pas pu avoir lieu, ajoutant que cette date symbolique a été néanmoins marquée par une visite au cimetière et un recueillement sur la tombe du fondateur de l’association des oulémas musulmans algériens.