« Il y a urgence  de se retrouver avec le gouvernement,  autour d’une afin de se  concerter ensemble, en vue de créer des conditions qui permettent de sauvegarder le tissu économique de nos entreprises,  qui éprouvent de grandes  difficultés à supporter  des charges, et ce,  après avoir réduit, voire, arrêter carrément leurs activités, c’est un problème qui touche aussi bien le secteur économique public que privé », a déclaré ce mercredi le nouveau SG de l’UGTA, Salim Labatcha.

S’exprimant sur les ondes de la radio chaîne 3, Labatcha a fait savoir que les métiers libéraux et artisanaux doivent bénéficier d’une assistance particulière de la part de l’Etat afin de les aider à faire face à l’impact de la pandémie Covid-19 sur leurs revenus.

« Nous avons tendance à parler uniquement des entreprises et des salaires de leurs employés, mais il faut parler aussi des petits métiers. Eux aussi ils doivent bénéficier d’une assistance et d’un suivi pour pouvoir trouver des mécanismes (d’aide) », a déclaré M. Labatcha sur les ondes de la Radio nationale.

« C’est des petits métiers qui ont leur importance dans notre vie quotidienne et qui méritent d’être accompagnés et d’être pris en compte au même titre que les entreprises », a-t-il ajouté.

Il a rappelé à cet égard l’engagement du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors de la dernière entrevue avec des représentant de médias nationaux, à soutenir et prendre en charge les PME, micro entreprises ainsi que les activités artisanales, touchées par la pandémie.