L’opération de rapatriement de 1.788 Algériens bloqués à Istanbul en Turquie, suite à la fermeture de l’espace aérien à l’effet de réduire les risques de la propagation de la pandémie de Coronavirus, débutera vendredi 3 avril et durera trois jours, a indiqué jeudi un communiqué du ministère de l’Intérieur et des collectivités locales.

L’opération de rapatriement des citoyens algériens bloqués à Istanbul se déroulera selon un planning de vols prévus du 3 au 5 avril, à bord d’avions d’Air Algérie et de Turkish Airlines, a précisé la même source.

Les ressortissants algériens seront placés immédiatement en quarantaine à leur arrivée en Algérie, dans le cadre des mesures prises par les autorités du pays pour endiguer la propagation du Covid-19.

A cet effet, des structures d’accueils dont des hôtels, des complexes touristiques se trouvant dans la wilaya d’Alger et de Boumerdès, ayant une capacité totale de 1.930 places, ont été réquisitionnés pour assurer la meilleur prise en charge de ces personnes, a fait savoir le ministère de l’Intérieur.

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune avait annoncé, mardi, le lancement imminent du rapatriement des Algériens bloqués en Turquie ».

Cette procédure concernera, au début, les familles en attendant la vérification de l’identité d’autres personnes », avait-t-il précisé, tout en rappelant que l’Algérie avait déjà organisé, les 20 et 21 mars, « en dépit de la fermeture de l’espace aérien » des opérations de rapatriement de 1.800 citoyens à partir de la Turquie.

Depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, l’Algérie a rapatrié plus de 8.000 Algériens à partir de différents pays du monde.