Karim Tabbou a été condamné  en appel  ce mardi, sans sa présence et  celle des ses avocats , à  une année de prison ferme par la cour de Ruisseau, a indique  son frère Djaafar sur sa page facebook

 Karim Tabbou  se trouvait, selon ses avocats  à l’infirmerie où il a été   évacué  après  un grave  malaise (pic de tension et paralysie partielle) lorsque le verdict  est tombé.

Ce procès  en appel ,sans que la défense soit mise au courant  a provoqué , comme il fallait s y attendre, une onde de choc  générale  aussi bien parmi les avocats   et  les internautes  qui ont exprimé leur vives indignations  face à ce qu’ils estiment  comme une grave  injustice.

« C’est un grave dérapage. C’est une  première dans les annales judiciaires algériennes  .Nous n’allons pas nous taire et nous dévoilerons les dessous de ce procès dans les prochains jours » a déclaré Mustapha Bouchachi. Un autre avocat a déclaré pour sa part que « des poursuites judiciaires vont être engagées contre ceux qui ont foulé au pied les conditions légales dont lesquelles doit se tenir le procès ».