Le procureur près le tribunal de Sidi Mhamed à Alger a requis lundi le 23 mars 2020, deux ans de prison ferme et une amende de 100 000 Da contre le président de l’association RAJ, Abdelouahab Fersaoui, annonce le CNLD qui précise que les plaidoiries des avocats de la défense se poursuivent en ce moment.